Institut Royal des Etudes Stratégiques
Glossaire

Glossaire : présente quelques notions, des plus usuelles, relavant du champ de la politique extérieure et de la diplomatie.

# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Il existe 19 noms dans ce répertoire qui commencent par la lettre D.
Déclaration (تصريح)
Il peut être défini comme:
1. Acte unilatéral oral des autorités d’un Etat prenant position sur une question relative aux relations Internationales. La déclaration, lorsqu’elle est énoncée sur une question d’ordre juridique, est susceptible d’engager l’Etat qui en est l’auteur.
2. Acte multilatéral à effet juridique non obligatoire, auquel les Etats-parties entendant conférer un caractère relativement solennel et par lequel ils souhaitent annoncer au monde le résultat de leurs négociations, le degré d’accord auquel ils sont parvenus ou leurs intentions pour l’avenir, à l’issue d’une rencontre, d’un sommet ou d’une conférence internationale.

Leila Messaoudi, Hubert Joly (2001). Dictionnaire de la diplomatie. Français-Arabe. OKAD, 372 p.


Déclaration solennelle (تصريح رسمي)
Serment des juges à la Cour internationale de justice afin d’exercer leurs fonctions de façon impartiale et en conscience.

Jean-Paul Pancracio (1998). Dictionnaire de la diplomatie. Micro Buss, 697 p.


Déclaration unilatérale (تصريح من جانب واحد)
Déclaration émanant des autorités de l’Etat qui ont en charge les affaires étrangères (le Chef de l’Etat, le Premier ministre ou le ministre des Affaires étrangères), ayant la capacité d’engager l’Etat et de lui créer des obligations.

Cour Européenne des Droits de l’Homme (2012). Déclarations unilatérales : politique et pratique


Délégation permanente (مفوضية دائمة)
Ensemble du personnel diplomatique représentant un Etat auprès d’une organisation internationale.

Leila Messaoudi, Hubert Joly (2001). Dictionnaire de la diplomatie. Français-Arabe. OKAD, 372 p.


Désaccord (خلاف)
Un désaccord entre Etats correspond à un simple stade d’opposition d’idées sur la solution à donner à une question ou à une situation déterminées. Il s’inscrit encore dans le cadre d’une discussion diplomatique ouverte.

Jean-Paul Pancracio (1998). Dictionnaire de la diplomatie. Micro Buss, 697 p.


Désarmement (نزع السلاح)
Action concertée visant à limiter, supprimer ou interdire la fabrication ou l’emploi de certaines armes.

Leila Messaoudi, Hubert Joly (2001). Dictionnaire de la diplomatie. Français-Arabe. OKAD, 372 p.


Différend international
On appelle conflit, différend ou litige international un désaccord sur un point de droit ou de fait, une contradiction, une opposition de thèses juridiques ou d'intérêts entre sujets de droit international.

Jean-Baptiste Duroselle (1964) Revue française de science politique. Vol. 14 N. 2 pp. 295-308 -La nature des conflits internationaux


Diplomate (دبلوماسي)
Le diplomate entretient des relations au nom de son pays et représente celui-ci auprès d’une nation étrangère et dans les négociations internationales.

Collectif (2008). Le travail diplomatique : Un métier et un art- Rapport de recherche pour le ministère des Affaires étrangères et européennes (MAEE)


Diplomatie (دبلوماسية)
C’est « la conduite pacifique des relations entre entités politiques ». Elle traduit un choix politique en faveur du dialogue. Dans une vision « réaliste » dominée par la logique de compétition entre Etats, la diplomatie est un instrument de politique étrangère, « l’art de faire avancer les intérêts nationaux » par l’échange continu d’information entre les peuples et les nations.

Marie-Claude Smouts, Dario Battistella (2006). Dictionnaire des Relations Internationales. Paris : Dalloz, 553 p.


Diplomatie climatique/ environnementale (دبلوماسية بيئية)
La diplomatie environnementale se définit par les relations entre Etats concernant des problématiques liées à l’environnement.

Sandrine Maljean-Dubois et Matthieu Wemaëre, La diplomatie climatique : Les enjeux d’un régime international du climat (2010) A.Pedone, 380 p.


Diplomatie culturelle (دبلوماسية ثقافية)
Outils de soft power et composante de la diplomatie publique. Les politiques de diffusion ou de rayonnement culturel s’occupent ainsi d’établir, de développer et de maintenir des relations avec les partenaires étrangers par le biais de la culture, de l’art et de langue nationale. Par l’entremise d’actions culturelles, il s'agit de faire entendre ses considérations politiques, économiques et stratégiques, tout en poursuivant des objectifs de prestige, de rayonnement et d’attractivité. « Les États l’utilisent systématiquement comme véhicule de diffusion d’une perception positive de leur pays à l’extérieur de leurs frontières » (Bélanger, 1994). Cette diplomatie «d'influence» vise l'amélioration de la connaissance des cultures réciproques afin d'aplanir les différends que la diplomatie «classique» ne parvient pas à résoudre.

Rapport de Laboratoire d’étude sur les politiques publiques et la mondialisation(2012). La diplomatie culturelle: levier stratégique au cœur des luttes d’influence? 16 p.


Diplomatie économique (دبلوماسية اقتصادية)
«La diplomatie économique consiste en un ensemble d’activités visant les méthodes et procédés de la prise de décision internationale relative aux activités économiques transfrontières. [...] elle a comme champs d’action le commerce, l’investissement, les marchés internationaux, les migrations, l’aide et la sécurité économique et comme instruments la négociation et l’influence ».

P.A.G. Van Bergeijk, S. Moons. Economic Diplomacy and economic Security (2008). Lisbonne: C.Costa.New Frontiers of economic Diplomacy.


Diplomatie et politique étrangère (دبلوماسية و سياسة خارجية)
La politique étrangère ne pourrait exister sans l’action de la diplomatie en vue de lui donner effet et de la faire comprendre par les puissances étrangères. De la même façon, on ne peut concevoir une diplomatie qui ne serait pas guidée par une politique étrangère clairement lisible.
La politique étrangère relève du Chef de l’Etat, du Premier ministre et du ministre des Affaires étrangères. La mise en œuvre sur le terrain de cette politique, la détermination des meilleures modalités pour y parvenir, leur persévérante application en fonction des particularités de chaque puissance étrangère réceptrice, relève du travail des diplomates. La politique étrangère est la stratégie qui permet à la diplomatie, plus tactique, de se développer sur le terrain.

Jean-Paul Pancracio (1998). Dictionnaire de la diplomatie. Micro Buss, 697 p.


Diplomatie multilatérale (دبلوماسية متعددة الأطراف)
Activité diplomatique qui a pour cadre soit les organisations internationales inter-gouvernementales, au moyen des délégations permanentes des Etats membres ; soit les grandes conférences internationales à caractère universel et au sein desquelles se discutent les futures conventions multilatérales.

Leila Messaoudi, Hubert Joly (2001). Dictionnaire de la diplomatie. Français-Arabe. OKAD, 372 p.


Diplomatie parallèle
Le terme de diplomatie parallèle a été inventé en 1981 par un diplomate des États-Unis, Joseph Montville, afin de décrire les efforts déployés par les particuliers et les organisations non officielles sur la scène internationale. Cette diplomatie repose sur l’idée que les autorités nationales ne peuvent à elles seules résoudre les conflits militaires ou de pouvoirs. Dans son sens habituel, la diplomatie parallèle retient que des actions discrètes, hors des actions des Etats, le plus souvent hors champ des médias, peuvent être menées pour faire avancer un dossier. Le recours à la diplomatie parallèle est aujourd’hui avancé lors des situations de négociation liées aux prises d’otages. D’une part, un Etat active ses moyens légaux et ses canaux officiels pour atteindre ses objectifs; d’autre part, il peut missionner des tiers pour recueillir des informations où mener à bien des négociations.

Olivier Arifon (2008). Influence et communication dans l'environnement international : le cas de la diplomatie non gouvernementale.


Diplomatie parlementaire (دبلوماسية برلمانية)
Pratique de parlementaires pris individuellement ou réunis en formation pour la promotion de la démocratie parlementaire et le pluralisme dans le monde, de la paix et de la sécurité et des droits de l’homme et du droit humanitaire.

Le Sénat (2001). Colloque sur « La diplomatie parlementaire »


Diplomatie préventive (دبلوماسية وقائية)
Diplomatie multilatérale dont l’objet est d’éviter des conflits armés entre Etats, dans des régions où existent d’importants litiges.
Aux Nations-Unies, la diplomatie préventive a pour objet d’éviter que les différends ne surgissent entre les parties, d’empêcher qu’un différend existant ne se transforme en conflit ouvert et si un conflit éclate, de faire en sorte qu’il s’étend le moins possible.

Leila Messaoudi, Hubert Joly (2001). Dictionnaire de la diplomatie. Français-Arabe. OKAD, 372 p.


Droit diplomatique (قانون دبلوماسي)
Ensemble de règles qui organisent les relations diplomatiques entre les Etats et les organisations internationales et qui constitue une branche du droit international public.

Leila Messaoudi, Hubert Joly (2001). Dictionnaire de la diplomatie. Français-Arabe. OKAD, 372 p.


Droit international coutumier
Avec les traités internationaux, le droit coutumier est l’une des deux sources principales de droits et d’obligations pour les Etats.
Il intervient lorsque des Etats adoptent certains comportements en ayant la conviction de se conformer à une obligation. Pour qu’un droit coutumier se forme, deux éléments doivent donc être réunis: une répétition régulière de comportements identiques de la part des Etats et la conviction de ces Etats qu’ils se conforment à une règle de droit international public.

Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE) de la Confédération Suisse (2008).ABC de la diplomatie. 40p.

Dernière mise à jour : 27-03-2019