Maroc: la Fondation Attijariwafa bank relance le débat sur le capital immatériel

Attijariwafa Bank, le 23 octobre 2014

Dans le cadre de son cycle « Echanger pour mieux comprendre », la Fondation Attijariwafa bank  a organisé, Jeudi 23 octobre 2014, au siège de la banque, une nouvelle conférence autour du thème « CAPITAL IMMATERIEL : UTILITE, EVALUATION ET IMPACT».

Devant un parterre de plus de 250 personnes, M. Mohamed El Kettani, Président du groupe Attijariwafa bank, a ouvert la séance avec des messages forts à l’adresse des représentants des pouvoirs publics, des opérateurs économiques et des acteurs de la société civile. « Ce nouveau chantier ouvert a toutes les caractéristiques d’une révolution statistique qu’il va falloir mener à bout de bras en investissant dans les technologies les plus modernes et les compétences humaines les plus pointues », a souligné le Président El Kettani en poursuivant : « Mais cet objectif ambitieux ne peut être atteint sans une révolution des mentalités ».

Cette rencontre orchestrée par M. Amine Marrat, Economiste en chef du groupe Attijariwafa bank, a réuni des intervenants de renom, à savoir, M. Jean Pierre Chauffour, Economiste Principal auprès de la Banque mondiale, M. Tawfik Mouline, Président de l’Institut Royal des Etudes Stratégiques et M. Jean Claude Dupuis, Professeur à l’Institut d’Administration des Entreprises de Paris et auteur de l’ouvrage « Economie et Comptabilité de l’immatériel ».