L’IRES réfléchit à la cohésion des réformes

Le Matin du Sahara et du Maghreb, le 23 novembre 2010

Les réformes et chantiers lancés au Maroc sont tellement nombreux qu’une question à fait surface : y a-t-il une cohérence d’ensemble entre ces différentes réformes lancée ? En effet, à chaque fois l’en entend parler d’une nouvelle stratégie, d’un nouveau plan, d’une nouvelle feuille de route dans tel ou tel secteur, de nouvelles actions… Dans ce contexte, l’importance d’une cohérence entres ces différents plans, stratégies et feuilles de route s’impose. Surtout quand des chevauchements, des empiètements et des croisements risquent d’empêcher de mener à bon port les stratégies tracées. Cette cohérence s’impose aussi pour plus de coordination entre les différents intervenants tant sur le plan central, régional, sectoriel que local.

S’intéressant aux questions structurelles à fortes incidences sur la trajectoire du pays, l’Institut Royal des Etudes Stratégiques (IRES) fait de cette problématique l’une de ses principales préoccupations.
Partant du fait que sa mission est de mener des études et des analyses stratégiques, d’assurer une fonction de veille, au niveau national et international, sur des domaines jugés stratégiques pour le pays, l’IRES se penche sur la question.
(Source)