L’IRES recommande une alliance d’intérêts convergents

Le matin, le 3 mai 2016

Le Maroc qui s’apprête, à partir de novembre, à présider la conférence mondiale sur le climat devrait adopter une diplomatie climatique, qui prend en compte la stratégie de prévention des risques climatiques, selon un rapport de l’Institut Royal des études stratégiques. Cette diplomatie devrait œuvrer à l’adhésion des partenaires du Royaume et des investisseurs. Il s’agit aussi de mettre sur pied une alliance dont les intérêts convergent avec ceux du Maroc…

(Source)