Gestion des catastrophes naturelles Les mises en garde de l’IRES

L'Economiste, le 25/05/2016

l’accentuation des changements climatiques, le Maroc est appelé à faire face à une multiplication des catastrophes naturelles et aux phénomènes extrêmes. D’où la nécessité de mettre en place des mécanismes performants d’anticipation et de gestion de ces catastrophes. Les risques sont énormes notamment en termes de tremblements de terre, d’inondations… (Voir infographie) Après l’étude de la Cour des comptes qui a pointé la faiblesse des capacités nationales pour atténuer l’impact de ces catastrophes, un autre rapport, élaboré par l’Institut royal des études stratégiques (IRES), met l’accent sur une série de mesures favorisant une meilleure réaction face aux risques des changements climatiques…

(Source)