Compétitivité globale : pourquoi le Maroc ne s’en sort pas

L’Economiste, le 18 juin 2010

Faible niveau de diversification des produits et des marchés, niveau technologique encore limité et une faible dynamique d’adaptation. En un mot, le profil de spécialisation du Maroc ne lui permet pas de profiter de sa politique d’ouverture commerciale. L’Institut royal des études stratégiques (IRES) revient sur les faiblesses du Maroc. Des faiblesses qui prennent des proportions inquiétantes au regard de la situation de la balance des paiements.
(Source)