Changement climatique Sécheresse, canicule, inondations: Le triangle infernal

leconomiste, Le 28 novembre 2016

La sécheresse continue de sévir au Maroc. Ceci se définit par une hausse des températures moyennes annuelles de 0,16°C par décennie depuis les années 1960, une diminution des pluies de printemps de plus de 40% et un accroissement de la durée maximale des périodes sèches de 15 jours. Résultat, l’intensification des phénomènes extrêmes tels que les orages, les averses, les vagues de chaleur et de froid et des sécheresses sévères et fréquentes…

(Source)