L'avenir de la Région de Dakhla-Oued-Eddahab

RAPPORT DE SYNTHESE DES TRAVAUX DE LA JOURNEE DE REFLEXION SUR L'AVENIR DE LA REGION DE DAKHLA- OUED EDDAHAB : TRANSFORMER LA REGION
EN UN HUB ECONOMIQUE INNOVANT INTEGRE DANS L’ECONOMIE-MONDE
 (Télécharger le rapport)

 lavenir de Dakhla Oued Eddahab

 

Dakhla-Oued Eddahab représente, sur le plan du découpage administratif, la deuxième région la plus vaste du Maroc (18,7% du territoire national). Mais, elle est aussi la moins densément peuplée : moins de 2 habitants/km2 contre une moyenne nationale estimée à 42 habitants/km2.

La Région abrite 178.600 habitants, selon les dernières statistiques du Haut-Commissariat au Plan, sur un territoire qui s’étend sur 130.398 km2 : près de 80% de la population est concentrée en zone urbaine. Elle dispose d’une longue façade maritime de 667 km (20% de la façade atlantique du Royaume), le reste du territoire étant constitué d'un vaste désert. L’ensemble confère à la Région des atouts naturels exceptionnels mais fragiles au plan écologique, avec de grandes étendues territoriales, dotées d’une riche faune et flore et des écosystèmes côtiers dont plusieurs sont classés en zone "RAMSAR ".

En 2015, sous l’Impulsion de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, le premier Programme de Développement Régional de Dakhla-Oued Eddahab a été lancé, à l’occasion du 40ème anniversaire de la Marche Verte.

Conçu sur la base d’une approche inclusive et participative, ce Programme de Développement Régional a permis, par la programmation de projets d’envergure internationale, de préparer l’avenir de la Région à l’horizon 2030, voire au-delà. L’objectif est de mettre en œuvre la Vision Royale consistant à ériger cette importante partie du Royaume en hub africain à vocation intercontinentale entre l’Afrique, l’Europe, l’Amérique et l’Asie.

La phase initiale du Programme de Développement Régional a été dotée d’une enveloppe financière conséquente de 17,75 milliards de dirhams, dont 12,5 milliards de dirhams pour la réalisation du grand port de Dakhla-Atlantique.

La mise en service de ce port, conçu selon des normes de rang mondial, est prévue en 2030. Les infrastructures et les métiers d’avenir qui y sont associés seront un levier essentiel de valorisation des atouts géographiques et naturels de la Région sur l’axe atlantique du Royaume vers l’Afrique de l’Ouest. Parallèlement, le prolongement terrestre de la Région est en liaison étroite avec les vastes territoires sahariens menant au cœur des zones sahéliennes.

La journée de réflexion, organisée par l’Institut Royal des Etudes Stratégiques (IRES) sur l’avenir de Dakhla-Oued Eddahab, le 31 mai 2022, a permis d'identifier les conditions de succès pour l'émergence de la Région dans le cadre d’un échange de points de vue et d’analyses en présence de représentants des institutions régionales et d’experts nationaux et internationaux.