Institut Royal des Etudes Stratégiques
Glossaire

Glossaire : présente quelques notions, des plus usuelles, relavant du champ de la politique extérieure et de la diplomatie.

# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Il existe 8 noms dans ce répertoire qui commencent par la lettre S.
Signature de traité (توقيع معاهدة)
Expression du consentement de l’Etat à être lié par un traité, faisant apparaître le nom de signataire dans son intégralité, sur le texte du dudit traité.

leila Messaoudi, Hubert Joly (2001). Dictionnaire de la diplomatie. Français-Arabe: OKAD, 341 p.


Soft power
Le soft power désigne la capacité pour un Etat "A" d'influencer le comportement d'un Etat "B" et d'amener l'Etat "B" à adopter le point de vue de l'Etat "A" par le biais de moyens culturels et/ou idéologiques. Il mobilise des ressources basées sur l'attractivité et la séduction incarnées par le modèle culturel de l'Etat "A". Le soft power complète le hard power qui désigne les moyens traditionnels de toute politique étrangère : l'armée, la diplomatie, les pressions économiques, etc.

Joseph Nye. (2006) Le soft power, incontournable outil diplomatique, 123 p.


Sommet (قمة)
Réunion diplomatique se tenant au plus haut niveau de représentation de l’Etat, à savoir celui des chefs d’Etats eux-mêmes.

Philippe Braud (2012). Dictionnaire de la science politique et des institutions politiques. Armand Colin, 384 p.


Souveraineté (سيادة)
Attribut fondamental de l’Etat, source des compétences que l’Etat tient du droit international en s’appuyant sur le principe de l’indépendance et l’égalité des Etats.

Nour Eddine Hali (2012). Trilingue de politique et transferts démocratiques actuels- Lexique Français –Anglais, 674 p.


Statu quo (ابقاء على الوضع الراهن)
Laisser une situation de fait en l’Etat. Elle peut traduire par exemple l’échec d’une négociation diplomatique qui n’est pas parvenue à faire évoluer dans un sens positif un Etat de fait considéré comme préjudiciable.

Jean-Paul Pancracio (1998). Dictionnaire de la diplomatie. Micro Buss, 697 p.


Statut avancé
Il constitue un cadre de la politique européenne de voisinage qui n'avait été accordé à aucun autre partenaire avant d’être conclu avec le Maroc. Il constitue une avancée notable pour les deux parties. Venant à la suite du processus de coopération antérieur, le statut avancé permet d’aller au-delà du statut d’association. Des principes d’appropriation et de différenciation président à cette démarche.
Le principe d’appropriation repose sur la convergence vers l’acquis de l’Union et se fonde sur de nouvelles perspectives de partenariat pour arriver à des degrés approfondis d’intégration, par lequel le Maroc prendra part au marché interne de l’Union européenne et pourra participer progressivement aux éléments-clés et au programme des politiques de l’UE ainsi qu’à la convergence des législations économiques et à l’harmonisation avec les autres pans de législations relatifs au marché intérieur.

Programme ENPI de l’Union Européenne pour le Maroc, 2012


Succession d’Etat
Substitution permanente d’un Etat à un autre quant à la charge des relations internationales à assumer envers un territoire. La succession va concerner les droits et obligations de l’Etat dit « prédécesseur » quant à leur report possible sur l’Etat dit « successeur » dont la souveraineté s’établit sur le territoire concerné.

Jean-Paul Pancracio (1998). Dictionnaire de la diplomatie. Micro Buss, 697 p.


Supranationalité (فوق القومية)
1- Attribut d’un regroupement volontaire d’Etats en vue de la réalisation d’objectifs communs, d’intérêts général.
2- Principe selon lequel les Etats sont soumis, en dépit de leur indépendance et leur souveraineté, au respect de règles édictées par le droit international.

Albert de Broglie. La diplomatie et le droit nouveau. Kessinger Publishing, 304 p.

Dernière mise à jour : 27-03-2019