Institut Royal des Etudes Stratégiques
Glossaire

Glossaire : présente quelques notions, des plus usuelles, relavant du champ de la politique extérieure et de la diplomatie.

# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Il existe 14 noms dans ce répertoire qui commencent par la lettre R.
Rappel d’ambassadeur (استدعاء السفير)
Acte par lequel un Etat accréditant demande à son ambassadeur de regagner son pays d’origine, soit pour mettre fin à sa mission, soit pour exprimer son mécontentement lorsqu’une tension affecte les relations entre les deux Etats. Dans ce dernier cas, le rappel est souvent provisoire.

leila Messaoudi, Hubert Joly (2001). Dictionnaire de la diplomatie. Français-Arabe. OKAD, 341 p.


Rappel de diplomate
Retour dans un pays accréditant d’un agent diplomatique sur demande de l’Etat accréditaire lorsque celui-ci le considère comme étant devenu persona non grata. La procédure du rappel de l’agent diplomatique est destinée à ménager formellement la souveraineté de la puissance accréditante ainsi que le parallélisme des formes juridiques.

Jean-Paul Pancracio (1998). Dictionnaire de la diplomatie. Micro Buss, 697 p.


Ratification de traité
L’acte le plus solennel par lequel un Etat exprime définitivement son consentement à être lié par un traité (convention de Vienne de 1969, article 14).

Carlos Calvo (2009). Dictionnaire manuel de diplomatie et de droit international public et privé. The Lawbook Exchang. 483 p.


Réciprocité (معاملة بالمثل)
Condition à laquelle est souvent soumise la reconnaissance de certains droits ou privilèges au profit des étrangers.
Principe selon lequel un pays d’accueil assimile un ressortissant étranger à un national à condition que ses propres ressortissants bénéficient des mêmes dispositions dans ce pays étranger.
Principe d’égalité en vertu duquel les privilèges et les facilités diverses, pour l’exercice de la fonction diplomatique, doivent être accordés dans les mêmes proportions au sein des relations bilatérales entre Etats.

Jérôme Belinga, Henri Eyebe yissi (2010). Glossaire raisonné anglais-français du jargon diplomatique. Paris : L'Harmattan, 339 p.


Reconnaissance d’Etat (اعتراف بدولة)
Acte par lequel un Etat atteste l’existence d’un autre et le considère comme membre de la société internationale, principalement en établissant des relations diplomatiques

leila Messaoudi, Hubert Joly (2001). Dictionnaire de la diplomatie. Français-Arabe. OKAD, 341 p.


Réduction du niveau des relations diplomatiques
Acte unilatéral d’un Etat qui, dans une situation de tension particulière dans ses relations diplomatiques avec un autre Etat, prend la décision d’abaisser le niveau hiérarchique du chef de mission qui dirigera désormais le poste.

Jean-Paul Pancracio (1998). Dictionnaire de la diplomatie. Micro Buss, 697 p.


Relation bilatérale
Un accord international conclu entre deux Etats, chacune possédant la capacité de conclure des traités.

Jean-Paul Pancracio (1998). Dictionnaire de la diplomatie. Micro Buss, 697 p.


Relations diplomatiques (علاقات دبلوماسية)
Rapports officiels que deux Etats établissent entre eux et qu’ils entretiennent par l’intermédiaire de missions permanentes.

Carlos Calvo (2009). Dictionnaire manuel de diplomatie et de droit international public et privé. The Lawbook Exchang. 483 p.


Relations internationales
Elles désignent les relations (politiques, militaires, économiques, culturelles…) qu’entretiennent les Etats les uns avec les autre et la manière dont ils mettent en place, ou non, un ordre ou un système international leur permettant de vivre en paix.

David Alcaud; Laurent Bouvet (2004). Dictionnaire de sciences politiques et sociales. Paris : Dalloz-Sirey, 410 p.


Relativité des traités (principe de)
Constituée de rapports qui se fondent sur le libre consentement de l’Etat à être lié, une relation conventionnelle déterminée ne peut avoir d’effet qu’à l’égard des seuls Etats qui sont parties à celle-ci. Il s’agit d’une norme d’origine coutumière qui a reçu la confirmation de nombreuses décisions juridictionnelles ou arbitrales.

Jean-Paul Pancracio (1998). Dictionnaire de la diplomatie. Micro Buss, 697 p.


Représentant diplomatique (ممثل دبلوماسي)
Personne désignée pour représenter un Etat, un gouvernement, auprès d’un autre.

Collectif (2008). Le travail diplomatique: Un métier et un art- Rapport de recherche pour le ministère des Affaires étrangères et européennes (MAEE)


Rétablissement des relations diplomatiques (استئناف العلاقات الدبلوماسية)
Réouverture par deux Etats de leurs missions diplomatiques, pour la reconstitution des relations qui avaient été rompues pour des raisons politiques.

leila Messaoudi, Hubert Joly (2001). Dictionnaire de la diplomatie. Français-Arabe. OKAD, 341 p.


Retard diplomatique (تأخير دبلوماسي)
Acte de non-respect des délais en usage dans la diplomatie et qui est porteur d’un message à but vexatoire ou offensant.

Carlos Calvo (2009). Dictionnaire manuel de diplomatie et de droit international public et privé. The Lawbook Exchang. 483 p.


Rupture des relations diplomatiques (قطع العلاقات الدبلوماسية)
Acte qui met fin à l’activité des missions diplomatiques de chaque Etat auprès de l’autre. Les intérêts des deux parties sont confiés à la protection d’un pays tiers.

Jérôme Belinga, Henri Eyebe yissi (2010). Glossaire raisonné anglais-français du jargon diplomatique. Paris : L'Harmattan, 339 p.

Dernière mise à jour : 27-03-2019