Les accords de libre échange conclus par le Maroc : quelles incidences sur la compétitivité globale du pays

facebook twitter

Les accords de libre échange conclus par le Maroc : quelles incidences sur la compétitivité globale du pays : groupe de travail coordonne par M. Azzedine GHOUFRANE, professeur de l’enseignement supérieur en droit international économique,  université mohammed v- Soussi et composée MM. Mohamed amine LEZAR, économiste-chercheur, ministère de l’économie et des finances et Nabil BOUBRAHIMI, professeur universitaire, université ibn Toufail-kenitra, khalid MOUKITE, enseignant-chercheur, institut universitaire de la recherche scientifique

Cette étude part du constat selon lequel les accords de libre échange conclus par le Maroc ne se sont pas traduits par des résultats positifs comme prévu initialement.  En effet, malgré les progrès dans la diversification des exportations du Royaume et l’accès préférentiel de son offre aux marchés de 55 pays partenaires, le bilan global de ces ALE est loin d’être satisfaisant, comme en témoigne l’aggravation du déficit de la balance commerciale du pays qui a tendance à devenir chronique.

Pour cela, l’étude menée par l’IRES  a pour objet de procéder à l’évaluation de l’ensemble des ALE, d’un point de vue global et sectoriel, en vue d’identifier leurs forces et leurs faiblesses, et d’apprécier leurs effets sur l’économie nationale et sur sa compétitivité globale. L’étude vise également à explorer le degré de cohérence intrinsèque de ces accords et leur compatibilité avec les options multilatérales du pays. Enfin, l’étude proposera quelques recommandations pour permettre à la fois de rééquilibrer les relations commerciales du Maroc avec ses partenaires et de mieux négocier les prochains accords envisagés.